Dans les souvenirs de "Frénésies sur Scène" 2019...

Découvrez ci-dessous les secrets et les anecdotes de l'édition !




Zoom sur la Cérémonie d'Ouverture du festival :

 

Pour la Cérémonie d'Ouverture, Hugo, Lilly-Rose et Lou étaient plébiscités pour prendre la parole au nom de l'ensemble des participants. A noter que le texte a été exclusivement écrit par eux trois qui se sont réunis un après-midi de mars pour préparer ce discours avec beaucoup de sincérité et d'émotions.

Avec le souhait de faire de cette Cérémonie d'Ouverture une comédie musicale, une chorégraphie a été préparé avec Rosalie et Manolo. Un défi qui n'était pas gagné d'avance, on se souvient avoir beaucoup rit lors des premières répétition à la nuit tombée  au week-end en gîte précédent le festival mais grâce à leur détermination, Rosalie et Manolo nous ont offert à très joli moment poétique.

L'histoire de cette valse a commencé par un rêve du Président d'Arlequinquin... Comme à "Frénésies sur Scène" on exhausse les souhaits, il a relevé ce challenge en prenant Chloé comme cavalière avec laquelle il avait amorcé quelques pas de danse lors de l'édition précédente du festival. Ce n'était pas une mince affaire non plus, on a vraiment beaucoup rigolé en répétitions.


C'était sans doute l'instant le plus mignon de cette édition 2019 : le spectacle des petits de l'atelier théâtre éveil sur la grande scène de la salle Jean Jaurès ! Ils nous ont faire rire, ils nous ont émus, ils étaient merveilleux et cela grâce à l'investissement d'Esma et Sophie qui ont fait de ces p'tits bouts de sacrés apprentis de "L'école des minis-supers".


Durant cette troisième édition du festival, le spectacle "Génération des connectés" joué par l'atelier théâtre de rue ados a fait l'unanimité auprès des spectateurs. 

Dans ce spectacle, les jeunes étaient dans la peau de jouets abandonnés. Les costumes ont été réalisé sur-mesure pour chaque ados et par Charlotte Lecoustre, costumière/modéliste de Douai qui s'est formée à différents endroits jusqu'à Disneyland Paris. Huit mois ont été nécessaire pour créer ces costumes avec un défi en plus : celui de pouvoir les retirer facilement puisque les ados se changeaient à la vue du public pendant le spectacle. 

On a gardé précieusement la vidéo de la fin du spectacle. C'est beau, c'est fort, on aime...


Les spectateurs ne s'en rendent peut-être pas compte mais organiser un spectacle de rue demande une logistique administrative et technique importante. Après avoir étudié les possibilités pour investir une rue, il faut ensuite rédiger les courriers officiels pour le Maire et les services de l'État. Il faut ensuite trouver des habitants complices pour trouver une alimentation électrique. Dans le cas du spectacle "Génération des connectés", nous avons utilisé l'école privé du Sacré Cœur grâce à la forte implication de son directeur. Les Services Techniques de la commune s'investissent également pour fournir le matériel nécessaire et le médiateur social de la ville s'est chargé de faire respecter les arrêtés de stationnement et de circulation obligatoires pour le bon déroulement du spectacle. La sécurité est aussi un aspect minutieusement travaillé en amont avec les services de Police et les ASVP qui nous préconisent toutes les consignes à adopter (notamment dans le cadre du plan Vigipirate). Tout ceci demande beaucoup de temps mais quand on aime, on ne compte pas ;) ! 

Le deuxième jour du festival, suite aux mauvaises conditions météorologiques, le spectacle de rue des ados a été replié dans la salle Jean Jaurès. En amont du festival, l'équipe imagine déjà tous les scénarios possibles liés à la météo permettant ainsi d'anticiper l'organisation. Et à une semaine du festival, on scrute les prévisions  sans relâche pour espérer le beau temps et à défaut mettre nos plans à exécution.


Les deux pièces de théâtre de ateliers enfants étaient intégralement écrites par les animateurs et les participants. Le premier spectacle "Tous en colo !" mis en scène par Thibaut et Rémy était inspiré des anecdotes vécues par les bénévoles durant leurs différents jobs dans l'animation. Quant au spectacle "Graines d'amour", le texte des différentes scénettes vient des propos de chacun des participants recueillis sous plusieurs formes : des petits débats, des travaux d'écriture individuels et collectifs, la projection de dessins animés sur le sujet,... Des petites confidences qui faisaient souvent sourire Amélie et Rémy qui ont assuré la mise en scène du spectacle et qui en ont appris beaucoup sur les rêves, les petites peines de cœur et les interrogations des enfants. 

Toutes les tenues des enfants du spectacle "Graines d'amour" étaient offertes par l'enseigne KIABI, notre partenaire depuis la première édition du festival.

Chaque année, Amélie et Rémy passent de nombreuses heures à faire du shopping pour que nos participants soient tous les plus beaux !

Lors de la dernière répétition du spectacle "Tous en colo !" avec l'un des ateliers enfants, Tiziano nous a bien surpris quand il s'est mis à chanter une chanson qu'il a écrit lui-même et qui raconte l'histoire du spectacle. On n'a donc pas hésité à lui passer le micro pour qu'il fasse découvrir au public son talent caché. Le début de la gloire ! 


On a voulu faire de la troisième édition de "Frénésies sur Scène" une grande fête, pour partager tous ensemble des moments de bonheur ! Alors comme à l'Atelier Théâtre Arlequinquin on ne fait pas les choses à moitié, on avait invité la belle équipe de "Fanfare Toi-Même !" une fanfare étudiante venue spécialement de Tournai en Belgique pour l'occasion. Un super moment, on a quelques images... 


Parmi les artistes invités de "Frénésies sur Scène" 2019, il y avait aussi les ados de l'Arrêt59 - Foyer Culturel de Peruwelz. Un atelier théâtre animé par Rémy, l'occasion d'effacer davantage la frontière, de mettre à l'honneur la Belgique et de permettre aux jeunes de jouer encore plus leur spectacle "Souvenirs à la vie".

Et puis le samedi dans le bel espace du QuARTier, en clôture de la journée, les nombreux spectateurs pouvaient assister à la comédie pétillante des Interpanets "adopteuneprincesse.com" qui mettait en scène trois princesses de contes de fées à la recherche du prince charmant. Un véritable succès !


Ils nous ont fait encore beaucoup rire les étudiants de l'Atelier Théâtre Arlequinquin avec leur comédie "Un dernier verre pour la route". Les étudiants brillent par le talent mais ce sont aussi des êtres imprévisibles... Thibaut nous raconte une petite anecdote quand l'atelier étudiant avait rejoué le spectacle quelques mois après le festival dans le cadre de la programmation communale de la Semaine Bleue (semaine des personnes âgées) :  La première représentation était à 14h et il nous manquait une comédienne. On savait qu'elle était absente donc on s'était préparé à changer 2-3 trucs dans la pièce pour que son absence ne se remarque pas. Sauf qu'à 13h50 on s'est rendu compte que le spectacle n'avait ni queue ni tête. Du coup toute la fin on a du improviser avec Hugo pour que ça ressemble à quelque chose de pas trop "dégueu". La fin elle était tellement improvisée que dans les coulisses personne ne savait quand ils devaient rentrer sur scène, du coup c'est moi qui sortait de scène pour aller chercher les comédiens, et à un moment j'sors pour dire à Paul que c'est à lui de rentrer, et j'vois qu'il est pas là. En fait il était aux toilettes parce qu'il s'était mis de la farine dans l'œil, grand moment de solitude..."


L'objet le plus précieux des bénévoles pendant le festival : le talkie-walkie ! Il donne le top pour lancer les spectacles, permet de gérer toutes les situations et de retrouver ce que l'on pourrait perdre (des clés par exemple). Et puis parfois ça dérape, on se lance des blagues jusqu'à faire croire à des bénévoles que nous sommes en liaison direct avec la Police... C'est aussi ça l'équipe de bénévoles, des délires et de la bonne humeur ! 


 

Vous le savez peut-être ou peut-être pas mais en réalité chaque année le festival commence dès le mercredi précédent les dates "officielles". En effet, afin d'entrer dans la dynamique de l'événement, nous programmons toujours ce mercredi là une représentation du spectacle de l'atelier théâtre de rue ados ouverte uniquement à des groupes de jeunes que nous invitons. Ceci permet aussi de mettre en confiance nos ados qui peuvent "tester" le spectacle mais aussi sensibiliser des jeunes à notre discipline artistique. En 2019, nous avons invités 100 jeunes venant du Centre Socioculturel de Fresnes-sur-Escaut, du Centre d'Accueil Municipal et de la Maison de Quartier de Raismes. Comme à chaque fois, la représentation est suivie d'un petit débat pour voir ce que tout le monde en a compris et ce que l'on peut améliorer dans la mise en scène du spectacle.


 

Le festival, on aime bien le terminer tous ensemble. A la fin de chaque édition, Rémy clôture avec un discours écrit le jour-même à quelques heures de prendre le parole permettant ainsi de déjà faire un retour à chaud sur l'édition (l'ambiance, le nombre de spectateurs accueillis, les perspectives,...). 


On ne s'en lasse pas de les mettre à l'honneur : toutes ces âmes qui donnent vie au festival chaque année, les bénévoles de l'Atelier Théâtre Arlequinquin. Amis, parents des participants, grands curieux,... Nous accueillons chaque personne qui veut apporter sa petite contribution (et qu'on se le dise, il n'y a pas de pré-requis nécessaires).

Si vous voulez rejoindre les coulisses de la quatrième édition de "Frénésies sur Scène" en novembre 2020, rendez-vous par ici pour les infos

Petit clin d'oeil à Rémi et Guillaume du bar à bière mobile Le Bar-Bu qui ont pris en charge toute la partie boissons pour les spectateurs avec leur sourire et leur bonne humeur. On est impatient de les retrouver !


Cette quatrième édition de "Frénésies sur Scène", c'est aussi un chiffre record : 1200 ! C'est le nombre de spectateurs qui sont venus applaudir la quinzaine de représentations durant les trois jours de festival. Quelle récompense pour les bénévoles qui se réjouissent que chaque année un peu plus d'habitants de Fresnes-sur-Escaut et d'ailleurs portent un intérêt pour l'événement.


Petite confidence du Président : quand nos participants jouent sur scène, on prend forcément plaisir à les regarder car c'est l'aboutissement de plusieurs mois de répétitions. Mais ce qui est encore plus beau et ce que j'aime faire, c'est regarder les visages des familles dans le public pendant les spectacles, des visages souriants, émus et fiers... Et même que parfois en plein spectacle, quand les ados nous font pleurer, il faut garder les bras ouverts pour réconforter les plus sensibles...

Et puis il y a ces instants où les parents nous félicitent et où l'on prend les participants dans nos bras... On avoue que ce sont nos moments préférés ! Parce que "Frénésies sur Scène" est avant une aventure humaine qui se partage, qui se vit ensemble...


Vous avez quelque chose à nous dire sur cette édition du festival ? Écrivez-le ici...

Commentaires: 0